L’eau, plutôt amie qu’ennemie

Hello,

Tu as sans doute déjà lu mon article sur les inconvénients de l’eau pour les drépanocytaires où je me suis plainte des méfaits de la flotte et les soucis de bord de mer ! Quoi, non ? alors ne tarde pas, clique sur ce lien : Moi et la Mer tralala. Bon, c’est pas le titre de l’article mais, clique et tu vas voir…
Pour revenir à nos gentils moutons, aujourd’hui, je viens plutôt vanter ses vertus. Pour cela, permets-moi de partager avec toi, mes dernières péripéties. Voilà très peu de temps (JE DOIS L’avouer) que j’ai pris la décision de prendre ma précieuse vie en main, si bien que parfois, elle crie : ‘’au secours, trop de câlin, j’étouffe !!
Ben, c’est pas mon problème. Je compte bien y veiller et compenser les dommages que cette fichue drépanocytose a causé à mon corps. Pour cela, j’ai glané, çà et là, des informations sur la maladie, j’ai suivi des pages et des personnes qui en parlent ou en souffrent. Mais, comme pour se rire de moi, la maladie ne cesse de me mettre les bâtons dans les roues déjà usées et bon pour la poubelle. Je révise mon attirail et parmi les corrections que j’apporterais, c’est la défense initiale : L’EAU !! Aidez-moi a crier tous ensemble, EAU ! ouais, qu’elle entende à quel point nous comptons sur elle !
L’eau a toujours été un des éléments essentiels de survie de la vie peu importe à quel point nous en gaspillons et la méprisons. Imaginons un véhicule, avec les roues, la transmission, le moteur, l’air conditionné et tout l’bazar, même les essuie-glaces et le truc pour monter et descendre les vitres, (Je fais pas de mécanique, désolée). Eh bien, imagine que tout soit en parfait état et qu’il n’y ait aucune panne connue ! Pourtant, il suffit d’une chose pour que rien ne fonctionne et, c’est quoi ?
L’ESSENCE !! Ouais, je savais que tu étais doué !
Puisque tu as compris, l’eau est cette même essence indispensable au bon déroulement des moteurs qui sont le foie, le cœur, les jambes, les reins, les intestins jusqu’au mouvement des cellules les plus infimes, et j’en passe ! (On a pas toute la journée). Bref, Elle aide aux efforts énergétiques de notre système pour effectuer son travail de titan. En gros, elle aide à synthétiser et transporter les lipides, protéines, glucides. Enlever les fatras de nos corps, comme le surplus de sels minéraux, les excès de tout. Mais je ne vais pas trop m’attarder sur les différents rôles que joue cette flotte bénie mais, plutôt ceux, cruciaux pour nous, les Drepas-Dur-A Cuire. Outre les différents rôles tels : transporteur, Fournisseur d’Energie, nettoyeur, agent de sécurité, l’architecte, voilà les rôles qui devraient, le plus, nous intéresser:
  1. L’eau transporte les globules rouges et dissout les gaz. (Tu vois… moins de blocages)
  2. L’eau aide à fabriquer des globules et des cellules, en général (Rôle d’architecte en plus de ton folate)
  3. L’eau aide à éliminer les déchets (Moins de tracas pour les reins fatigués)
  4. L’eau nous donne de l’oxygène. (Moins de déformations globulaires)
Des signes que tu n’en bois pas ? Si tu ne transpires pas, t’es déshydraté ! Si tu es constipé, c’est peut-être l’une des causes etc…
Donc, si d’autres peuvent la négliger et s’attendre plus ou moins à des répercussions à long terme ; nous, il nous faut penser que les répliques se font en moins de 72 heures. AH ouais ! l’épaississement de notre sang, manque d’oxygène qui amène les globules malades à se déformer et à se bloquer dans nos petites veines déjà endommagées. Le sang fait plusieurs patés de maisons et comme un bus, dépose ses trucs usés dans nos reins où il est épuré, Elle y laisse une petite quantité et recommence sa tournée. La petite quantité laissée s’appelle : les urines où tous les débris sont entreposés. Il y a aussi l’accumulation des déchets et globules morts dans les urines qui lui donnent un aspect ambré voire rougeâtre quand c’est concentré.
Alors, à chaque fois que tu négliges te t’hydrater et que tu attends d’avoir soif pour boire un petit verre d’eau, tu mets ton système circulatoire à sang, oui, tu le martyrises ! Quand t’as soif, c’est un cri de détresse de ton corps qui n’en peut plus et te le fait savoir. Voilà, le fer en trop, le sang visqueux, trop épais pour mieux se balader et les globules rouges récalcitrants qui ne trouvant plus d’oxygène, se déforment et ne peuvent plus passer dans les fins canaux de nos veines déjà très endommagées et rigides comme un piquet.
Tu veux connaître la suite, je ne pense pas : car la suite c’est le martyr, les douleurs, les crises et on ne sait jamais quand cela va s’arrêter.
Je pense que je t’ai suffisamment traumatisé pour que tu boives ton eau sans que j’aie à te faire un dessin la prochaine fois ? Ouais ?
Alors, c’est réussi !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s